À propos de nous

Notre mission et vision

Lakou Lape construit un Haïti plus pacifique en transformant la violence et les conflits à partir de l’individu, vers les communautés et vers la société haïtienne dans son ensemble.

Lakou Lape envisage une Haïti pacifique et prospère à travers la création et l’approfondissement des relations humaines à travers des fragmentations profondes pour construire collectivement une société plus inclusive, équitable et juste.

Pourquoi s’appelle-t-on Lakou Lape ?

Lakou Lape se souvient et honore les histoires du lakou traditionnel et rassemble respectueusement (ransanble) les enfants d’Haïti en famille dans le lakou afin de rêver et de construire collectivement une Haïti pacifique et juste.

En tant que lakou/famille, LKLP respecte l’individu et valorise la transformation individuelle comme cruciale pour le processus de consolidation de la paix. Les individus construisent des communautés pacifiques, qui construisent ensuite une société plus pacifique.

Le mot lakou en créole haïtien signifie littéralement un espace extérieur central ou une cour. Il dénote aussi un système rural de terres héritées où cohabiteraient plusieurs générations dans une configuration apparue après l’émancipation et en résistance à l’esclavage et à l’exploitation. Sociologue historique, Jean Casimir a qualifié la propriété collective de l’espace de « contre-pratique des plantations » et l’anthropologue et écrivain Gérard Barthélemy l’a qualifiée de « système égalitaire sans État ».

Le lakou a été créé comme un espace où les gens pouvaient résister collectivement, mais pouvaient maintenir leur autonomie individuelle, où les membres du lakou avaient un accès égal à la dignité, à la fierté et renforçaient leur identité, tout en se forgeant une identité commune. C’était un espace qui maintenait la paix, promouvait un sens unique de responsabilité sociale mutuelle et se souciait du bien-être de chaque membre.